jeudi 1 août 2013

Les Aventuriers de la Mer 4 : Brumes et Tempêtes

Titre original : Mad Ship (tome 4 + 5 + 6 français)
Titre français : Brumes et Tempêtes
Auteur : Robin Hobb
Année de création : 1999
Genre : Aventure, héroïc-fantasy, fantasy
Maison d'édition anglaise : HarperCollin's
Maison d'édition française : J'ai Lu
Date de publication en France : 2005 (initialement sorti en 2004)

Résumé :
Quelle ironie ! Alors qu'Althéa prend enfin le chemin du retour, après une année d'absence, la famille Vestrit, à l'image de Terrilville, est plus menacée et divisée que jamais. Ignorant tout des dangers qui pèsent sur elle, la jeune femme espère que Kyle Havre tiendra sa promesse et lui rendra sa vivenef Vivacia, dont elle n'aurait jamais dû être dépouillée. Mais le destin a plus d'un tour dans son sac... Kyle ne possède plus la Vivacia, qui a été arraisonnée par le terrible pirate Kennit. Sa vie et celle de son fils Hiémain ne tiennent maintenant plus qu'à un fil, car le jeune homme doit amputer la jambe gangrenée de Kennit : si le pirate venait à mourir, Kyle et Hiémain passeraient immédiatement de vie à trépas !

Ma critique : 
Difficile de chroniquer ce tome 4 des Aventuriers de la Mer, puisque j'ai déjà entamé le tome 8 après les avoir lu d'une traite... ^^"

Les chemins de nos personnages se croisent dans ce volume. La fin du tome 3 présageait déjà un peu plus d'actions et de conflits. En effet, après que Kennit se soit emparé de la Vivacia, celui-ci laisse la vie sauve à Hiémain dans le but de s'en servir, puisqu'il est bien connu qu'un membre de la famille de la vivenef se doit d'être à bord. En échange de quoi il épargnera son père. Malgré le sacrifice de son fils, Kyle Havre se montre toujours aussi hargneux envers lui et se croit vraiment supérieur à tous ! En fait, il me rappelle un peu le détestable Royal de l'Assassin Royal... Il déblatère des propos insensés mais il y croit tellement qu'il se situe au delà de toute raison ! Mon aversion pour lui n'en est que plus grande ! Je me demande bien ce que Kennit lui réserve... Hiémain lui, semble malheureux de son nouveau statut. Les esclaves sont libres grâce à lui mais son statut de fils du capitaine ne lui cause que du tord. Cependant, Kennit se montre plus juste avec lui en le traitant presque avec un pied d'égalité (j'ai dit "presque"... Nous parlons de Kennit voyons !). Vivacia me déçoit tout de même, elle se laisse facilement "corrompre"... Facile de l'amadouer celle-là ! J'aimais bien son lien avec Hiémain avant Kennit...
Les points de vue autour de la Vivacia sont vraiment un point passionnant de ce roman. Je pense qu'on l'attendait tous, ce moment qui réunirait certains de ces personnages qui nous semblent maintenant si familier.
En parallèle, Althéa a pris place a bord de la Vivenef Ophélie, qui va la ramener à Terrilville. De retour chez elle, et après avoir noué une récente amitié avec Grag Tenira, un fils de Marchand lui aussi, Althéa se rendra bien compte de tous les changements opérés dans sa vie : les Vestrit sont plus pauvres que jamais et Malta se voit courtisée par Reyn Khuprus, un habitant du Désert des Pluies. Malta, Malta... Plus peste encore (si c'est possible), elle prend goût au jeu de la séduction en jouant avec les sentiments de Reyn et de Cervin Trell. Si le premier connait son caractère entêté, il ne s'en montre que plus amoureux de la femme qu'elle deviendra plus tard, tandis que l'autre n'y voit que du feu (quel crétin)... Personnellement, j'aime beaucoup Reyn et la force de son amour. J'espère sincèrement que Malta va se rendre compte de la chance qu'elle a. Il a beau être un habitant du Désert de Pluie auquel Malta attribue un image repoussante, il ne s'en montre pas moins très séduisant par ses actes.
On entre plus dans les conflits politiques dans ce tome, notamment en abordant les tensions entre Jamaillia et Terrilville. On a enfin un aperçu du Gourveneur Cosgo mais celui-ci n'est pas gratifiant du tout... On a affaire à un gamin de 19 ans pourri gâté qui ne pense qu'à satisfaire ses désirs personnels. J'espère qu'il changera au fur et à mesure de la série, car il est singulièrement agaçant...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire