jeudi 1 août 2013

Les Aventuriers de la Mer 7 : Le Seigneur des Trois-Règnes

Titre original : Ship of Destiny (tome 7 + 8 + 9 français)
Titre français : Le Seigneur des Trois-Règnes
Auteur : Robin Hobb
Année de création : 2000
Genre : Aventure, héroïc-fantasy, fantasy
Maison d'édition anglaise : HarperCollin's
Maison d'édition française : J'ai Lu
Date de publication en France : 2008 (initialement sorti en 2006)

Résumé : 
Une fois encore, les femmes de la famille Vestrit sont au coeur de toutes les polémiques : Ronica, la matriarche, se dresse seule face à ceux qui accusent les siens d'être à l'origine du chaos régnant à Terrilville ; sa fille, Althea, toujours à bord du Parangon, traque la Vivacia, la vivenef familiale devenue le vaisseau amiral de la flotte pirate de l'impitoyable Kennitt ; et sa petite-fille, Malta, a disparu dans le tremblement de terre qui a détruit la cité des Anciens, sur les rives du fleuve du Désert des Pluies. Mais le fiancé et le frère de cette dernière, piégés alors même qu'ils s'étaient lancé à sa recherche, pourraient bien bénéficier d'un petit coup de pouce inattendu...

Ma critique :
Le rythme s'accélère depuis le tome précédent. Le dragon Tintaglia est enfin libérée de ses chaînes et va poursuivre le but de perpétuer sa race en recherchant les derniers survivants. Chose difficile étant donné que les cités des Anciens sont en ruines.
Terrilville est plus que jamais divisée et les conflits qui opposent les Marchands sont de plus en plus importants. Tout cela à cause se ce satané Gouverneur. Même caché, il n'apporte que des ennuis, puisque par un heureux hasard, il se retrouve embarqué sur le fleuve avec sa Compagne et Malta. Celle-ci les a aidé à sortir de la cité en train de s'écrouler, et lui ne pense qu'à l'insulter et la menacer. Une vraie tête à claque ! Il est encore pire que l'ancienne Malta. Je pensais qu'il s'assagirait un peu avec cette histoire d'éboulement, mais même pas -_- 
De son côté, Hiémain est toujours blessé de son entrevu avec Celle-Qui-Se-Souvient, et ses connaissances à propos de la vraie nature des Vivenefs lui font peur, il ne veut pas que Vivacia l'apprenne à travers leur lien. Seulement, le Dragon tapis à l'intérieur de Vivacia commence à prendre contact avec lui après s'être réveillé. Vivacia va se sentir très mal en découvrant la vérité et va se replier sur elle-même pour laisser la place au Dragon Foudre, qui semble lui aussi prédisposé à faire de la piraterie avec Kennit. de son côté, Althéa est toujours à la recherche de la Vivacia, et la tension entre elle et brashen est à son comble.
Ronica Vestrit est quant à elle resté sur place à Terrilville, et on constate à travers ses yeux la désolation qui y règne (pillages, conflits). 
On voit bien que les Vestrit jouent tous un rôle plus ou moins important dans le récit.
Bon par contre, j'ai énormément de mal lorsque la narration se met du point de vue de Sérille, une autre Compagne du Gouverneur qui possède temporairement le pouvoir de celui-ci sur Terrilville. Je suis entièrement du côté de Ronica, et sa soif de pouvoir m'agace terriblement. Tout ce qu'elle veut, c'est régner sur Terrilville, peu importe si celle-ci soit debout ou flageolante... raaah, je ne sais pas qui je préfère entre elle et le Gouverneur... Certes, elle a vécu des moments difficiles et c'est pour cela qu'elle ne veut dépendre de personne, mais tout de même... Elle me fait fortement penser à Ombrage, dans Harry Potter , surtout lorsqu'elle s'offusque pendant le conseil des Marchands, lorsque ceux-ci prennent la parole dans leur propre conseil sans son autorisation (il manque plus que les "hum hum" agaçants).


Un tome dans la continuité des autres, toujours riche en révélations. J'ai hâte de voir ce qu'il va se passer du côté de Malta (et j'espère bien que Brashen et Athéa vont se bouger un peu).



Les Aventuriers de la Mer, Tome 7 : Le Seigneur des Trois Règnes

Aucun commentaire:

Publier un commentaire