jeudi 1 août 2013

Les Aventuriers de la Mer 6 : L'Éveil des eaux dormantes

Titre original : Mad Ship (tome 4 + 5 + 6 français)
Titre français : L'Éveil des eaux dormantes
Auteur : Robin Hobb
Année de création : 1999
Genre : Aventure, héroïc-fantasy, fantasy
Maison d'édition anglaise : HarperCollin's
Maison d'édition française : J'ai Lu
Date de publication en France : 2007 (initialement sorti en 2006)

Résumé : 
Une vivenef maudite et aveugle ; un équipage composé de coupe-jarrets ; un ennemi armé jusqu'aux dents. C'est dans ces conditions pour le moins précaires qu'Ambre, Althéa et Brashen embarquent sur le Parangon enfin remis à flots. Le temps presse car la Vivacia doit être arrachée des mains du pirate Kennit avant que celui-ci ne se soit définitivement attaché l'âme de la vivenef. La situation n'est guère plus reluisante pour les membres de la famille Vestrit restés à Terrilville. Malta s'efforce de faire bonne figure au bal de l'Été, mais le dragon du Désert des Pluies accapare ses pensées. Et si elle avait un rôle à jouer dans les plans de cet être millénaire ? Petit à petit, le lien qui unit vivenefs et dragons se retisse... mais dans quel but ?


Ma critique :
Quel tome, mais quel tome ! Sans aucun doute mon préféré de la série (du moins sur les 7 premiers x)). J'en suis même venue à me dire que je préférais les Aventuriers de la Mer à l'Assassin Royal (normal, je suis en train de les lire... on verra si je ne change pas d'avis en lisant la suite de l'AR ^^), alors que j'avais quelques appréhensions et hésitations sur cette série. Au final, je ne regrette pas un instant de la lire entre les tomes 6 et 7 de l'Assassin Royal.
Il y a une multitude d'actions dans ce tome ! Déjà, on a le lancement de Parangon pour lequel je trépignais d'impatience. Et comme prévu, celui-ci réagit plutôt mal au début. Quelle Vivenef imprévisible ! On en apprend plus sur les natures des vivenefs dans ce tome et le lien entre elles et les serpents de mer se clarifie, et on a enfin quelques réponses aux grandes questions que l'on se pose. 
L'arrivée du Gouverneur a Terrilville met en avant les complots des nobles de Jamaillia, et il n'y a qu'une solution pour que la situation ne dégénère pas : il faut placer le Gouverneur en lieu sûr ! Tout ceci va entraîner Malta et sa famille dans le désert des Pluies. Malta, dont l'importance grandit encore dans ce tome. Elle m'a beaucoup impressionné, j'ai du mal à penser qu'il y a à peine quelques centaines de pages, elle était cette gamine hautaine et exigeante... Quel changement ! J'ai d'habitude du mal avec les personnages qui ont un revirement de personnalité, mais là, ça passe tellement bien que Malta est désormais l'un de mes personnages préférés. Elle voulait tellement être une femme avec de beaux vêtements, mais au final, elle devient adulte et découvre que ce n'était pas ce qu'elle s'imaginait... Pas de jolies robes et de harem, seulement des responsabilités et une bonne prise de conscience (il était temps). Avec elle, on découvre le Désert des Pluies et les cités des Anciens, qui sont dans un mauvais état et sujettes aux éboulements. Hantée par le dragon, Malta va arpenter la cité dans le but de lui venir en aide. J'ai beaucoup aimé ce passage à travers la cité. L'histoire prend vraiment un tournant magique avec la présence du dragon. 
Apparait également Celle-Qui-Se-Souvient, le serpent de mer que recherchent ses semblables pendant tous les autres tomes. Celle-ci fait la rencontre de Hiémain qui viendra à son secours. Hiémain m'a impressionnée dans ce tome. J'avais l'impression qu'il était sans cesse à la recherche de son identité, par rapport aux préceptes de Sâ, etc. Et là on dirait bien qu'il l'a trouvé. Il pense que sa place est auprès de Kennit. La relation qu'il entretient avec celui_ci est plutôt d'ordre paternel. Kennit, qui semble toujours avoir un coeur de pierre, semble vraiment apprécier son petit prophète, et je trouve ça mignon. Et puis il y a aussi Etta qui en est venu à considérer Hiémain comme un ami. Elle qui était au départ si peu réceptive à ses marques d'attention.
Revenons à Parangon et son équipage : Brashen possède la fonction de capitaine tandis qu'Althéa se retrouve lieutenant, et Ambre charpentier. La relation qui relie nos deux tourtereaux est toujours aussi ambiguë, et j'espère vraiment qu'ils vont se bouger x) La relation entre Malta et Reyn avance beaucoup plus, même si ce n'est pas encore certain que malta partage les sentiments de son fiancé. Reyn est vraiment un super personnage. Derrière ses airs d'intellectuel, c'est vraiment un grand romantique, et je suis certaine que lui-même l'ignorait (quelle chanceuse cette Malta !).
Les destins de nos personnages se croisent et se rapprochent de plus en plus. J'aime beaucoup le rythme de cette saga, et l'univers que Robin Hobb a créé est tellement vaste qu'il est impressionnant de voir comment elle combine tous ces différents lieux (Terrilville, le Désert des Pluies, la cité des Anciens, les îles Pirates, ...) sans que l'histoire n'en soit trop démantelée.

Un tome très prenant (j'ai fait l’associable toute la journée ha ha !) avec beaucoup d'actions et de révélations. Sans oublier un final vraiment époustouflant ! Si je devais résumer en une phrase : impossible de lâcher ce livre.



Les Aventuriers de la Mer, Tome 6 : L'Eveil des Eaux Dormantes

Aucun commentaire:

Publier un commentaire